L’ouverture au populisme

Pour faire l’éloge de ce multiculturalisme sans limites, des politiciens du Canada et du Québec scandent l’ouverture à l’autre comme point fondamental de leur conception du monde. Or, on peut se demander quels intérêts ils représentent réellement. Que signifie réellement cette ouverture et pour qui travaille-t-elle?

J. J. R.

Le XVIIIe siècle, le siècle des Lumières, évoque explicitement par son nom une époque animée sur le plan intellectuel. Le fondement de nos sociétés occidentales est directement issu des théories et des principes promus par les Lumières. Il n’y a qu’à observer les textes constitutionnels américains pour voir à quel point la philosophie de Locke les a influencés pour ne pas dire qu’elle a été calquée.